PÈRE CENT ( PERSAN).

Au temps du service militaire obligatoire, une tradition festive existait également parmi les recrues de l'armée, cent jours avant la fin de leur service. Quelques semaines avant un faire-part humoristique était envoyé à la famille, amis, villageois, etc pour recueillir un peu d'argent.
Le vrai persan remonte au temps du service militaire, qui serait à l'origine du percent des lycéens. C’est la fête par excellence des « Libérables », elle a lieu à cent jours de la « libé », la fin du service militaire. Le père cent est symbolisé, aussi, par un terme plus récent : "La Quille, locution qui est apparue en 19361,
D'où la phrase exclamative : La Quille bordel"

_ 0 BITCHE PERE 100 PÈRE CENT